Comment j’ai codé le projet web King-Avis en 6 mois ?

Avant tout, qui suis-je ?

Hé bien, je suis Germain Tenthorey de Webbax (freelance spécialisé sur Prestashop en Suisse). Du coup une partie de mon travail quotidien consiste à manipuler du code… et à faire du développement web pour des clients. Il faut dire que je ne me caractérise pas forcément comme un « super développeur », par rapport à d’autres personnes qui sont super-performant (vous savez ceux avec le méga cerveau), mais par contre je suis tenace dans le temps et j’aime beaucoup créer / innover, avec ma propre vision / mes envies.

En 2016 au restaurant… je dis à ma copine, je vais lancer un projet

J’ai eu l’occasion de lancer beaucoup de projets et énormément ont ratés (ça c’est la réalité)… mais il faut dire cela procure un plaisir immense de créer quelque chose à partir de rien. En 2016, j’ai dit à ma copine, je vais créer une solution pour récolter des avis clients elle me répond « Oui mais ça existe déjà ça ! ». Effectivement, mais justement c’est bon signe, les acteurs du marché sont limités, la demande client est là… Il y a quelques gros qui occupent toute la place et je me suis dit « Pourquoi pas moi ? », de plus ça pourrait être complémentaire à mon business principal (qui concerne la création de site e-commerce).

Pour créer un gros projet, faut-il utiliser un framework ?

Beaucoup de développeurs vont me jeter des pierres, car la tendance veut qu’il ne faut pas re-développer la roue en permanence. Par le passé j’avais utilisé CakePHP que j’avais trouvé super, mais à chaque fois ça m’inquiète un peu d’avoir toutes ces lignes de code dans un noyau central, que je ne puisse pas réellement optimiser si besoin. Dans ma logique sur des projets à long termes, j’aime bien connaitre chaque recoin de mon code pour ne pas dépendre d’un tiers. Le choix peut sembler aberrant, mais s’appuyer par exemple sur la couche PHP de base n’est pas forcément un mauvais choix, le code est aussi plus rapide d’exécution (même si effectivement arrivé à un certain stade / volume, un framework peut aider à gagner en performances).

Comment s’organiser et gérer son temps ?

Dans ma semaine de travail de freelance, j’ai réservé dans mon planning le jeudi après-midi pour le développement de ce projet, j’ai commencé par faire un MVP (minimum viable product) avec les fonctions de base et j’ai codé « from scratch » en full PHP progressivement la plateforme King-Avis, durant 6 mois. Cela m’a donc permis de continuer mon activité principale et de développer en parallèle ce projet… pour satisfaire mon besoin de création.

Trouver les 1ers clients

Grâce à mon réseau de clients existants (dans le e-commerce), j’ai pu ensuite leur proposer d’utiliser le service « gratuitement », avec la version de base (FREE). Il est très important de ne pas oublier quand on crée un projet de savoir comment on va amorcer les clients… Après 6 mois j’avais donc déjà quelque chose de fonctionnel avec quelques utilisateurs, même si c’était encore très brouillon. Pour faire ma place, on va dire que j’ai joué quand même sur la corde sensible du prix… parce que les e-commerçants cherchaient une solution « discount » pour gérer les avis clients.

Ce qui compte c’est le résultat final

C’est assez paradoxal, car je connais énormément de développeurs qui sont largement plus performant que moi (et c’est vrai). Très souvent on me dit « ne fait pas ça », « mais c’est pas bon ça », « c’est pas professionnel de procéder ainsi »… mais la finalité c’est que même si je suis moins bon sur la technique, j’arrive à proposer des applications terminées qui fonctionnent. Vous avez beaucoup de super développeurs qui sont incapables de mener à bien un projet de A à Z même s’ils font des super fonctions complexes (pendant que moi je scrute stackoverflow en priant de trouver une solution à mes problèmes ahaha). Le succès d’un projet ne repose pas que sur la technique et ça il faut bien se le mettre en tête.

Se battre contre les gros acteurs du marché

C’est certainement la partie la plus intéressante, actuellement je dois tenter de rivaliser avec des entreprises qui ont plus de 400 salariés à temps plein sur leur projet… Et vous savez quoi ? Je leur rafle quand même des clients ahaha… Vous savez ce n’est pas parce que vous êtes petit, que vous n’avez pas d’espoir, ce qui est très important c’est de cultiver sa vision des choses et croire en son propre projet. Il faut être en capacité de tenir assez longtemps pour que les gens se disent « Ah oui ça à l’air bien »… Les petites structures ont une capacité à évoluer rapidement… faites les choses à votre manière en mettant en avant votre culture et votre vision du business (ne faites pas juste de copier les autres).

Mon dernier conseil

Si vous êtes développeur, pensez à posséder votre propre projet personnel, je pense que cela apporte beaucoup de satisfaction et d’amusement. Surtout c’est très gratifiant de voir que vous apportez une solution à un problème et que les gens vous sont reconnaissants. Evitez de coder pour coder, pensez à un problème existant… assurez-vous que le besoin s’est manifesté sur le marché, ensuite lancez-vous… codez un MVP… publiez-le et surtout le point le plus fondamental… « Ne lâchez pas, tenez longtemps dans la durée… ».